Section 46
Français

En se promenant dans les bois et les vallées entre Gemünden am Main et Bad 
Brückenau in der Rhön, on trouve des structures autoroutières qui n’accueillent pas de  voitures, mais de grands arbres et une dense végétation.
Une partie de l'histoire des autoroutes européennes est cachée ici : la Section 46. 
Longue de 70 km, elle a précédé l’actuelle A7 (Flensburg - Füssen) entre Fulda et 
Würzburg.

Au début du XXe siècle, les quelques automobilistes devaient partager les routes avec  les piétons et les charrettes. De plus, ces routes étaient souvent en très mauvais état.  Les pistes non pavées, les routes de gravier, les nids de poule et la saleté partout  rendaient souvent la conduite automobile difficile.
On ne sait pas qui a eu l'idée d'une route réservée à la circulation motorisée, mais en  1909, la société Automobil-Verkehrs- und Übungsstrasse GmbH, en abrégé AVUS  (Automobile Traffic and Training Road), a été lancée à Berlin pour les amateurs de  route. En 1913, la construction de cette route commença. Un an plus tard, elle dut être  abandonnée à cause de la Première Guerre mondiale. En 1921, l'AVUS, qui fait  maintenant partie de l'A115, put enfin être ouverte au trafic.
En Italie, l'autoroute des lacs entre Milan et Varèse a été ouverte en 1924. La route  construite par l'ingénieur Piero Puricelli a attiré l'attention des constructeurs routiers  dans tous les pays disposant de voitures.

L'une des associations fondée pour la construction de routes pour le trafic motorisé en  Allemagne après la Première Guerre mondiale était la 'HAFRABA'. Elle a élaboré des  plans concrets pour la construction d'une autoroute reliant Hambourg à Bâle en passant  par Francfort.
A l'époque, les plans autoroutiers des tronçons individuels vers les réseaux européens  s'appuyaient principalement sur les liaisons existantes. Ils réunissaient les capitales, les  ports, les grandes zones urbaines et les destinations touristiques.
L'A7 entre Hambourg et le Hattenbacher Dreieck (jonction) fait désormais partie de la  ligne HAFRABA réalisée.
Elle n'a cependant pas été construite par la HAFRABA, mais par la Gesellschaft zur  Vorbereitung der Reichsautobahnen, en abrégé GEZUVOR (Société pour la préparation  des autoroutes du Reich), et par la Reichsautobahn Company. Afin d'avoir accès aux  documents de l'HAFRABA et d'autres associations, les autorités ont exhorté ces associations à se dissoudre.
Elles disposaient ainsi de plans complets de l'HAFRABA et pouvaient donc commencer  la construction d'autoroutes quelques mois seulement après leur arrivée au pouvoir.
Dans la terminologie de l'époque, les tronçons autoroutiers étaient appelés " Strecke 
" (section). Le tronçon entre le carrefour de Hattenbacher et Würzburg a été baptisé  " /> "Strecke 46".
La construction de la sous-section Bad Brückenau - Würzburg a commencé en 1937. 
47 structures qui existent encore aujourd'hui ont été achevées, ainsi que d'autres 
parties du remblai, y compris des jonctions, des rampes de construction et des aires de  repos. Seule la surface de la route était manquante.
En raison du début de la Seconde Guerre mondiale, la construction de la section 46 a  pris fin en 1940.

La construction de toutes les autoroutes en Allemagne a été arrêtée en 1943 à cause  de la guerre. Au total, 3893 km d'autoroutes ont été achevés, et la construction de près  de 4000 km supplémentaires avait commencé. Dans certaines parties de l'Europe  centrale, on trouve encore des vestiges de ces oeuvres.
A partir de 1948, la reprise de la construction de la Section 46 a été considérée.
Entre la jonction de Hattenbacher et Fulda, la plupart du temps, il était possible d'utiliser  le tracé et les structures d'avant-guerre. Au sud de Fulda, cependant, l'ancien  alignement avec toutes ses structures et ses remblais a été complètement abandonné.
C’est le résultat de l'expérience acquise au cours de 10 années de construction  autoroutière et de l’établissement de nouveaux principes de construction. Basé sur ces  principes, dans les années 1960/1961, le ministre fédéral des Transports Seebohm a  décidé de l'alignement actuel de l'A7.

Les ruines de la Section 46 entre Gemünden et Bad Brückenau ont été gagnées par la  forêt. Elles sont tombées dans l’oubli. 
La Section 46 est devenue "L'autoroute oubliée".

C'est aujourd'hui la plus longue ruine autoroutière historique d'Allemagne. La section 46  montre les étapes importantes du développement depuis les premiers jours de la& construction de l'autoroute. En raison de ce fait et de leur état unique, les ruines ont été  placées sous protection monumentale, ce qui est probablement unique au monde.

L'Arbeitsgemeinschaft Autobahngeschichte (AGAB) (groupe de travail sur l'histoire des  autoroutes) propose plusieurs fois par an des visites guidées de la Section 46.


Seitenanfang
Seitenanfang
Seite drucken
Seite drucken
Kontakt
Kontakt
Impressum
Impressum
Homepage
Homepage